Portrait de l'artiste en noir et blanc.
Norval Morrisseau, artiste en résidence à la McMichael Gallery, 11 juillet 1979. Photo Ian Samson, McMichael Canadian Art Collection Archives.
Lieu et date de naissance : 
Fort William (auj. Thunder Bay) 1932, 14 mars 1932
Lieu et date de décès : 
Toronto, 4 décembre 2007

Norval Morrisseau est le fils aîné d’une famille de chasseurs. Son père est métis et sa mère ojibwée, mais ce sont ses grands parents maternels, conformément à la tradition, qui l’élèvent. Son grand-père, un chaman de la société Midewiwin lui enseigne les traditions de son peuple, tandis que sa grand-mère, catholique, lui enseigne les principes de la chrétienté. Ces deux enseignements très différents auront une influence majeure sur son art.

À six ans, il est envoyé de force par le gouvernement canadien dans un pensionnat catholique, où l'utilisation de sa langue maternelle est interdite et où sa culture est niée. À l’âge de 19 ans, il tombe gravement malade. Sa mère, craignant pour sa vie, appelle une femme-médecin anichinabée qui fait un rituel de guérison et lui donne un nouveau nom qui incarne la puissance, Oiseau-Tonnerre de cuivre, afin de lui donner une nouvelle énergie. Il gardera ce nom et en signera plus tard ses œuvres.

Autodidacte, Norval Morrisseau commence sa carrière artistique vers l’âge de 27 ans alors qu’il travaille dans les mines pour assurer sa subsistance. Par son art, il veut honorer sa culture autochtone. À partir de 1960, il s’y consacre à temps plein et invente un style pictographique personnel influencé par la peinture européenne moderne, les motifs de la société Midewiwin et les peintures rupestres. Son style aux couleurs vives et aux lignes fluides influencera à son tour les artistes autochtones. Morrisseau est le premier artiste autochtone à connaître le succès dans le milieu fermé de l'art professionnel.