Portrait de l'artiste en noir et blanc.
Cornelius Krieghoff. Photo M. O. Hammond, Archives publiques de l’Ontario.
Lieu et date de naissance : 
Amsterdam (Hollande), 19 juin 1815
Lieu et date de décès : 
Chicago (États-Unis), 8 mars 1872

Bien que né en Hollande, Krieghoff a passé la plus grande partie de sa jeunesse en Allemagne où il étudie la musique et les arts. À 18 ans il décide de voyager, en Europe d’abord, où il va, entre autres, copier des tableaux au musée du Louvre afin de parfaire sa technique de peintre, puis aux États-Unis où il s’enrôle pour l’armée américaine. Son parcours le mène jusqu’au Canada où il se marie à une canadienne-française. Ils s’installent à Montréal.

Krieghoff peut être considéré comme l’un des premiers peintres canadiens à tirer pleinement partie des faits et gestes de la vie quotidienne, dans ce qu’on appellera des scènes de genre. Parfois à la limite du cliché, il peint la vie rurale des  habitants  canadiens-français, y compris leurs sports et leurs loisirs,  ainsi que des scènes idéalisées de la famille amérindienne. Ce sont ses rencontres avec les Indiens Seminoles de Floride, au cours d’une campagne militaire, qui semblent susciter son intérêt pour le sujet.

Krieghoff vivra plusieurs années à Québec. Il continuera à réaliser des scènes de genre très animées ainsi que des paysages grandioses ayant pour sujet le Saint-Laurent, les chutes d’eau et l’automne aux couleurs éclatantes. Ses tableaux se distinguent par une remarquable maîtrise des couleurs et une manière romantique de rendre les nuages et les effets de lumière.

Krieghoff fut un peintre prolifique qui acquit une reconnaissance internationale. Son œuvre nous laisse un témoignage visuel de la vie au Canada au XIX e siècle.